LA CIMADE A REBAPTISÉ- SYMBOLIQUEMENT – LES RUES MONTOISES.

Écrit par sur 15 novembre 2019

 

L’avenue de la République est ce midi, le temps d’une marche , devenue pour le symbole l’avenue Rachid TAHA.
la rue Gambetta a quant à elle été renommée Léopold Sédar Senghor ….

C’est la manière originale avec laquelle le Comité Inter-Mouvements Auprès Des Évacués – qui fête cette année ses 80 ans d’existence (*) – a souhaité ce vendredi sensibiliser le public au sujet sensible des réfugié.e.s en posant la question : certains des plus célèbres scientifiques , poètes , peintres ou musiciens français auraient il pu rester en France si à leur époque ils avaient du être confrontés aux – selon La Cimade ” les politiques répressives d’aujourd’hui ” ?

Que serait il advenu par exemple de Wilhem Apollinaris de Kostrowisky – futur Guillaume Apollinaire – et mort après avoir combattu pour la France ? Freda Josephine Mc Donald serait elle devenue Josephine Baker ? Quelle carrière aurait connu le peintre Marc Chagall s’il avait continué à s’appeler Moïche Zakharovitch Chagalov?

(*) La Cimade donne également rendez vous demain soir à la Librairie Caractères à partir de 18h pour la première étape de son festival ” Migrant’scene ” pour des rencontres avec et l’écrivain Hubert Haddad et son livre ” Un monstre et un chaos ” ( Eds Zulma ) , avec l’auteur Charlotte CANAT et le photographe KEN pour présenter leur ouvrage ” syriens en regards ” ( Eds Passiflore ) , ces 2 derniers artistes sont ls invités de JEANOT cet aprem’ dans ” COPIER/COLLER “à 17h.


Radio MDM Live

En ce moment

Titre

Artiste