Le rappeur burkinabé Art Melody signe au Football Club Paysan, nouvel album et belle histoire…

Écrit par le 17 juin 2020

Le début de l’histoire d’amour

Août 2014, l’équipe de Radio MdM est en effervescence, le festival Musicalarue de Luxey approchant est dans toutes les têtes. Festivalier des premières heures, le plaisir et l’honneur d’avoir connu les scènes musicalariennes au début des années 2000 (si vous insistez je vous conterai un jour ces magiques émotions), bénévole puis couvrant le rendez-vous pour notre splendide radio, Jeanot est comme un pec. Depuis quelques semaines nous avons reçu la programmation bien sûr et, privilégiés que nous sommes, la possibilité d’interviewer les artistes présents. Je sais, la chance ! Anthony et votre serviteur de vous préparer tout ça… J’ai pris pour habitude de me pencher plus particulièrement sur les artistes découvertes, le talent naissant, déjà là, la curiosité, la découverte. Art Melody ? Connais pas… J’aime bien ce nom… Dans son programme l’équipe luxoise propose évidemment le p’tit clip d’accompagnement présentation, un clip ? Un clic…

Bien vu le coup du clic non ? Vous devinez, bien sûr, Jeanot est sous le charme, demande d’interview, j’veux connaitre, en savoir plus, rendez-vous confirmé quelques jours plus tard, chouette !

Vendredi 15 août 2014, luxey

Ayé nous y sommes ! Débuté la veille Lavilliers, IAM, les Cluzo (musique et agriculture on y r’viendra), les sud-africains de Skip & Die, Loïc Lantoine ou Didier Super ont déjà rendu le rendez-vous mémorable. Entamé nos réserves aussi, forcément, la nuit a été longue, pleine de notes, d’émotions partagés, on a revu tous les potes, « Tu bois un verre ? » peux pas refuser bien sûr, bon c’est la mienne, vous connaissez l’histoire… 15h, à l’heure au rendez-vous, tout juste mais ponctuel, intimidé, comme toujours… Art Melody, attablé, une fille, un gars, avec lui, « Bonjour Jeanot de Radio MdM, reporter intrépide et approximatif ! » Art Melody donc, enchanté ! Vous voulez savoir hein ? Qui pour accompagner le rappeur burkinabé… Normal… Elle, MAMA J, chanteuse lead et percussions avec le WOMBO ORCHESTRA, invité aussi de cette édition, lui NUMA, batterie chœurs samples dans cette même formation. Je m’aperçois très vite que le lien entre eux est fort, et musical, la preuve, faites gaffe j’ai failli tomber à la renverse à la découverte de l’incandescente énergie de leur rencontre ! Z’êtes prévenus…

Ébouriffant n’est-il pas ? Les prémices de ce que je découvrirai dans la nuit de ce 15 août  2014 à l’Espace Pin, mais à l’heure de notre première rencontre j’connais pas tout ça…

Retour à l’interview de l’aprèm, Art Melody tout doux, calme, timide, prequ’effacé, parlant clair, le Burkina Faso, musique traditionnelle,  Afrique, rap… Mama J et Numa participent, bien sûr. Ce sont eux qui accompagnent Art Melody, comme un frère, l’accueillent et le font venir dans l’hexagone dès que, non sans mal parfois, souvent, papiers, frontières, ambassades, de plus en plus difficile… Les potes du Wombo Orchestra aussi, d’ailleurs, sont là, souvent. Cuivres rutilants ils sont régulièrement à ses côtés sur scène. Je garde cette interview et comme souvent l’impression d’une belle rencontre, belle histoire, sueurs et larmes, matières pour le flow et comme un p’tit truc en plus. Me tarde le soir et le rendez-vous à l’Espace Pin, j’y viens. Juste pour vous donner un aperçu et sans image de ce concert luxois Art Melody on stage, aux Trans Musicales de Rennes, 2019…

Éthique et conscience professionnelle !

Évidemment que je vais aux concerts des artistes que je rencontre dans la journée, non mais ?! Vous croyez quoi ? que j’m’amuse à Luxey ou quoi ?! Bon, oui, un peu, beaucoup… Et je vous confesse être arrivé ce soir-là un tantinet à la bourre, les dernières notes du Wombo Orchestra au côté d’Art Melody, les cuivres descendent de scène, j’ai loupé quoi, 10 minutes ? Et quelque chose qui tourne dans cette salle surchauffée, plus un béret ne peut rentrer, Art Melody enchaine, seuls Mama J aux percus chœurs et Numa, batterie samples sont avec lui, intro… Et BIM, ou BOUM ! Explosion ! Neurones éclatés, immédiat !  Je plonge illico, le capet retourné, pas habitué… Comme un emblème d’ailleurs de ce set à jamais marqué dans mon histoire musicalarienne les trois bérets, devant moi presque papis tempes très grisonnantes, embarqués eux aussi, fascinés par l’énergie du fauve (l’image est facile mais y’a vraiment de ça, et j’ai pas mieux dans l’instant, sorry), j’sais pas s’ils se rendent compte mais sont en transe les amis, ondulations corporelles et mouvements de tête symptômes caractéristiques…  Je veux voir leurs visages, confirmer le diagnostic.. C’est ça, sous hypnose, Art le rappeur chaman et sa sublime emprise. Vous dire que j’en sors retourné coule de source, transpirant aussi forcément, je mettrai du temps à redescendre, Art Melody résonnera encore un peu plus sur Radio MdM, comptez sur moi. Et donc il résonne depuis, et nous avons des nouvelles récentes….

Football Club Paysan, nouvel album

 

 

Alors désolé les amis, j’me sens pas à la hauteur pour vous pondre une chronique de ce nouvel opus. On cause dans son excellent label bordelais Tentacule Records d’incantations griotiques, d’afro-soul, de rap new-yorkais, de p’tit tournant électro, de blues, j’y viens… Et puis on compte sur vos tympans experts et curieux pour découvrir les pépites… On y cause aussi terre et culture,  « Art Melody agriculteur le jour, rappeur la nuit », ça vous dit kekchose ça non ? Produit et accompagné par le beatmaker français Redrum, la sortie de l’album devait être suivie d’une tournée européenne, bien évidemment annulée. Pas la même chose bien sûr mais l’opus est actuellement décortiqué sur les ondes de Radio MdM, amateur de rap ou pas foncez, nous on a attaqué avec ces accents blues…

Alors ?? Bien ou bien ?


Radio MDM Live

En direct

Titre

Artiste