đŸ“Č Tweets antisĂ©mites du chef de cabinet du maire de Mont de Marsan : les rĂ©actions.

Écrit par sur 16 juillet 2020

Titouan Bernard a donc Ă©tĂ© mis Ă  pied et sera prochainement dĂ©mis de ses fonctions, une dĂ©cision qui intervient au lendemain de la publication, par le compte Twitter ” Fallait pas supprimer ” , de posts datant de 2014 dans lesquels le jeune chef de cabinet ( 24 ans) du maire Charles Dayot prend fait et cause pour le polĂ©miste DieudonnĂ© ou Ă©voque entre autres ” la racaille sioniste “.

” C’est lui mĂȘme qui me l’a appris hier soir quelques heures avant le dĂ©but du conseil communautaire, explique l’Ă©dile montois . J’ai pu rappeler entre deux dĂ©libĂ©rations le dĂ©lĂ©guĂ© gĂ©nĂ©ral de la LICRA ( NDLR:  la Ligue internationale contre le racisme et l’antisĂ©mitisme , laquelle avait entretemps chercher Ă  contacter Charles Dayot) . Je suis atterrĂ© et bouleversĂ© de cette situation parce que rien , je dis bien rien , ne laissait prĂ©sager que dans une pĂ©riode de sa vie il ait pu avoir de tels propos que je condamne violemment. C’est absolument contraire Ă  ce que je suis dans ma personne et culturellement. ”

Titouan Bernard Ă©tait arrivĂ© l’an dernier Ă  la mairie montoise en provenance de Sciences Po Ă  Toulouse. AprĂšs un stage convaincant Ă  la Direction gĂ©nĂ©rale des Services, il avait intĂ©grĂ© le cabinet de Charles Dayot . ” C’est quelqu’un de trĂšs discret qui passait bien avec tout le monde , je ne remets pas en cause sa capacitĂ© de travail , mais il n’y a pas Ă  tergiverser…ce sont des choses qui sont intolĂ©rables ” .

Toujours ce matin, Titouan Bernard a tenu dans un long post Ă  prĂ©senter ses excuses sur son compte Facebook : ” Je reconnais pleinement les faits, ces tweets ayant Ă©tĂ© rĂ©digĂ©s lorsque j’étais encore mineur. Je regrette profondĂ©ment cette erreur de jeunesse “. Il annonce par ailleurs vouloir se mettre ” Ă  disposition de toute action de sensibilisation pour que [pouvoir partager] cette malheureuse expĂ©rience. Il faut que cela puisse permettre Ă  d’autres jeunes en recherche d’identitĂ©, comme cela a pu ĂȘtre mon cas Ă  l’époque, de ne pas tomber dans la facilitĂ© de la haine.”         âžĄïžÂ https://www.facebook.com/titouan.bernard/posts/3411443198875472

Hasard du calendrier , se tenait au mĂȘme moment au parc Jean Rameau une cĂ©rĂ©monie Ă  la mĂ©moire des victimes des crimes racistes et antisĂ©mites de l’État français et d’hommage aux Justes de France, une cĂ©lĂ©bration Ă  laquelle ont assistĂ© Charles Dayot ou encore le rabbin de Bayonne : ” On dit souvent : faute avouĂ©e Ă  moitiĂ© pardonnĂ©e. Je pense qu’il faut quand mĂȘme ĂȘtre assez courageux pour dire : Ă©coutez , je regrette, et le judaĂŻsme met une place importante dans cette demande de pardon et de regrets . Si ces regrets sont vraiment sincĂšres , on peut essayer de lui pardonner. Quand on est jeune , on n’a pas encore forcĂ©ment toutes les armes pour sĂ©parer le grain de l’ivraie. Maintenant il faut qu’il assume ce qu’il a dit, et le regret est aussi une façon d’assumer . ” a commentĂ© Emmanuel Valency.

 

 

 

 

 


Radio MDM Live

En ce moment

Titre

Artiste