🙏/ Entre 300 et 400 personnes rĂ©unies Ă  Mont de Marsan en hommage Ă  Samuel Paty.

Written by on 24 octobre 2020

Professeurs, instituteurs, reprĂ©sentants de la communautĂ© musulmane, Ă©lus rĂ©gionaux, dĂ©partementaux et locaux , et anonymes se sont rĂ©unies place Saint Roch ce matin Ă  l’appel du MRAP des Landes en hommage au professeur d’Histoire GĂ©ographie assassinĂ© le 16 octobre devant son Ă©tablissement Ă  Conflans-Saint -Honorine (Yvelines).

En tĂȘte du rassemblement  étaient brandis silencieusement des dessins de Charlie Hebdo. ” ” C’est parce que Samuel Paty a utilisĂ© ces dessins qualifiĂ©s d”islamophobe pour inviter ses Ă©lĂšves Ă  rĂ©flĂ©chir sur la libertĂ© d’expression qu’il a Ă©tĂ© Ă©gorgĂ©…C’est parce que nous refusons de cĂ©der Ă  la peur que nous les portons aujourd’hui. ” a expliquĂ© au micro la prĂ©sidente du MRAP des Landes ValĂ©rie El Bakkali, concluant son discours ” Pour lui, comme pour tous ceux qui sont morts ces derniĂšres annĂ©es, soyons intransigeants contre les pressions religieuses rĂ©trogrades, comme nous devons l’ĂȘtre contre toute stigmatisation des musulmans qui vivent leur foi dans le respect des lois. ”

s’en est suivi une minute de silence en hommage Ă  ” l’un des hussards de la rĂ©publique “, prĂ©cĂ©dĂ©e de la lecture par Michou Chusseau ( porte parole d’Amnesty International dans les Landes ) de la lettre envoyĂ©e en 1957 par Albert Camus Ă  son instituteur, un des textes lus lors de l’hommage national rendu dans la cour de la Sorbonne Ă  Paris le 21 octobre dernier Ă  Samuel PatyâŹ‡ïž

” Cher Monsieur Germain,

J’ai laissĂ© s’éteindre un peu le bruit qui m’a entourĂ© tous ces jours-ci avant de venir vous parler un peu de tout mon cƓur. On vient de me faire un bien trop grand honneur, que je n’ai ni recherchĂ© ni sollicitĂ©. Mais quand j’ai appris la nouvelle, ma premiĂšre pensĂ©e, aprĂšs ma mĂšre, a Ă©tĂ© pour vous.Sans vous, sans cette main affectueuse que vous avez tendue au petit enfant pauvre que j’étais, sans votre enseignement, et votre exemple, rien de tout cela ne serait arrivĂ©.

Je ne me fais pas un monde de cette sorte d’honneur mais celui-lĂ  est du moins une occasion pour vous dire ce que vous avez Ă©tĂ©, et ĂȘtes toujours pour moi, et pour vous assurer que vos efforts, votre travail et le cƓur gĂ©nĂ©reux que vous y mettiez sont toujours vivants chez un de vos petits Ă©coliers qui, malgrĂ© l’ñge, n’a pas cessĂ© d’ĂȘtre votre reconnaissant Ă©lĂšve.

Je vous embrasse, de toutes mes forces. ” (Albert Camus)

 

 

t

 


Radio MDM Live

Current track

Title

Artist