🙏/ Entre 300 et 400 personnes réunies à Mont de Marsan en hommage à Samuel Paty.

Écrit par sur 24 octobre 2020

Professeurs, instituteurs, représentants de la communauté musulmane, élus régionaux, départementaux et locaux , et anonymes se sont réunies place Saint Roch ce matin à l’appel du MRAP des Landes en hommage au professeur d’Histoire Géographie assassiné le 16 octobre devant son établissement à Conflans-Saint -Honorine (Yvelines).

En tête du rassemblement  étaient brandis silencieusement des dessins de Charlie Hebdo. ” ” C’est parce que Samuel Paty a utilisé ces dessins qualifiés d”islamophobe pour inviter ses élèves à réfléchir sur la liberté d’expression qu’il a été égorgé…C’est parce que nous refusons de céder à la peur que nous les portons aujourd’hui. ” a expliqué au micro la présidente du MRAP des Landes Valérie El Bakkali, concluant son discours ” Pour lui, comme pour tous ceux qui sont morts ces dernières années, soyons intransigeants contre les pressions religieuses rétrogrades, comme nous devons l’être contre toute stigmatisation des musulmans qui vivent leur foi dans le respect des lois. ”

s’en est suivi une minute de silence en hommage à ” l’un des hussards de la république “, précédée de la lecture par Michou Chusseau ( porte parole d’Amnesty International dans les Landes ) de la lettre envoyée en 1957 par Albert Camus à son instituteur, un des textes lus lors de l’hommage national rendu dans la cour de la Sorbonne à Paris le 21 octobre dernier à Samuel Paty⬇️

” Cher Monsieur Germain,

J’ai laissé s’éteindre un peu le bruit qui m’a entouré tous ces jours-ci avant de venir vous parler un peu de tout mon cœur. On vient de me faire un bien trop grand honneur, que je n’ai ni recherché ni sollicité. Mais quand j’ai appris la nouvelle, ma première pensée, après ma mère, a été pour vous.Sans vous, sans cette main affectueuse que vous avez tendue au petit enfant pauvre que j’étais, sans votre enseignement, et votre exemple, rien de tout cela ne serait arrivé.

Je ne me fais pas un monde de cette sorte d’honneur mais celui-là est du moins une occasion pour vous dire ce que vous avez été, et êtes toujours pour moi, et pour vous assurer que vos efforts, votre travail et le cœur généreux que vous y mettiez sont toujours vivants chez un de vos petits écoliers qui, malgré l’âge, n’a pas cessé d’être votre reconnaissant élève.

Je vous embrasse, de toutes mes forces. ” (Albert Camus)

 

 

t

 


Radio MDM Live

En ce moment

Titre

Artiste