đŸ’Œ / SCOLAIRE : L’Ă©cole du CarbouĂ© va fermer.

Écrit par sur 6 janvier 2021

Chronique d’une fermeture annoncĂ©e : inaugurĂ© en 1968 , le CarbouĂ© vit ses derniers mois. A la rentrĂ©e de septembre 2021, les Ă©lĂšves du groupe scolaire seront ainsi regroupĂ©s dans les Ă©coles du Beillet et de Saint MĂ©dard.

Mont de Marsan AgglomĂ©ration justifie ce regroupement par notamment la baisse constante des effectifs au sein de l’Ă©cole du CarbouĂ© : 200 Ă©lĂšves en 2014, 145 en 2020. Cette dĂ©cision intervient aprĂšs la fermeture en 2017 par l’Education Nationale d’une classe classes et Ă  la fusion des Ă©coles maternelle et Ă©lĂ©mentaire la mĂȘme annĂ©e, puis d’une autre classe l’an dernier. 

Toujours selon l’Agglo Montoise, ” cette dĂ©cision , constituĂ©e , Ă©tudiĂ©e et pensĂ©e pour le bien ĂȘtre des enfants , permettra de leur offrir de meilleures conditions d’accueil dans des Ă©coles plus modernes avec de fortes capacitĂ©s d’accueil… Plus encore, elle permettra la crĂ©ation de 4 classes supplĂ©mentaires de 23 Ă©lĂšves au Beillet et Ă  Saint MĂ©dard. ” Concernant les Ă©quipes pĂ©dagogiques du CarbouĂ© ( enseignants et agents ), “elles pourront ĂȘtre repositionnĂ©es sur ces 2 Ă©coles. ”

Une dĂ©cision Ă  laquelle n’a guĂšre goutĂ© au sein de l’opposition municipale le chef de file du Nouvel Elan Populaire, pour qui cette fermeture est ” un trĂšs mauvais signal pour toute l’agglomĂ©ration et aurait pu ĂȘtre Ă©vitĂ©e si le choix du redĂ©coupage de la carte scolaire avait Ă©tĂ© fait. Le PrĂ©sident de la RĂ©publique l’avait dit lui-mĂȘme, aucune Ă©cole ne fermera. Nous dĂ©nonçons le manque d’anticipation de l’exĂ©cutif sur cette problĂ©matique pourtant connue de longue date par Charles DAYOT et sa majoritĂ© alors que nous avons, plus que jamais, besoin de l’école.

Jean Baptiste Savary rĂ©affirme par ailleurs son inquiĂ©tude pour l’avenir : ” Demain, l’école du PĂ©glĂ©, dont la maternelle a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© supprimĂ©e, sera menacĂ©e Ă  son tour, les postes de cantiniĂšres ne seront pas remplacĂ©s dans les Ă©coles rurales et l’agglomĂ©ration baissera le nombre d’ATSEM(*)dans les Ă©coles maternelles. Enfin, le choix du retour de la semaine de quatre jours ne sera rĂ©alisĂ© que pour des raisons financiĂšres au dĂ©triment de l’intĂ©rĂȘt de l’enfant. ” conclut il.

(*) Agents Territoriaux SpĂ©cialisĂ©s des Écoles Maternelles

 

 


Radio MDM Live

En ce moment

Titre

Artiste