đź—ŁCONSEIL MUNICIPAL : MusĂ©e Despiau-WlĂ©rick, une mĂ©tamorphose Ă  + de 12 millions d’euros.

Écrit par sur 9 mars 2021

C’est le montant estimĂ© du chantier Ă  venir de la restructuration du musĂ©e montois , un projet scientifique et culturel colossal qui doit permettre la rĂ©novation et l’extension de ce joyau trop mĂ©connu de la sculpture figurative du dĂ©but du XXème siècle, mais aussi dĂ©velopper l’attractivitĂ© du cĹ“ur de ville et plus largement du territoire.

Lundi soir les Ă©lus montois ont votĂ© Ă  l’unanimitĂ© le lancement du concours de maitrise d’œuvre : ” On a missionnĂ© la sociĂ©tĂ© Vitam qui a travaillĂ© sur plusieurs scĂ©narii. Le projet retenu devrait permettre d’orienter le musĂ©e face au Midou et au centre ville. L’idĂ©e est Ă©galement de doubler la surface d’exposition (NDLR: Ă  ce jour seulement 10 Ă  15% pour cent des rĂ©serves du musĂ©es sont exposĂ©es.)  Et puis il faudra faciliter l’accès Ă  tous les publics et notamment aux personnes Ă  mobilitĂ© rĂ©duite. ” expliquait l’adjoint au maire Philippe de Marnix .

Un projet retentissant adoubĂ© Ă©galement par les oppositions municipales : Marie Lafitte pour Marsan Citoyen souhaiterait faire de cette rĂ©novation ” un exercice dĂ©mocratique Ă  grande Ă©chelle et d’impliquer les habitants dans le projet ” qui voteraient ainsi pour l’architecte de leur choix (NDLR  Ils seront 5 candidats au maximum).

Pour Françoise Cavagné  ” le musĂ©e de demain doit rimer avec modernitĂ© et convivialitĂ© “. La reprĂ©sentante du Nouvel Élan Populaire ne tarissant pas d’idĂ©es en la matière : des tarifs adaptĂ©s pour les plus jeunes et une offre ouverte aux outils numĂ©riques, pour les plus âgĂ©s, des espaces de repos, des jardins, des sĂ©ances d’art-thĂ©rapie, ou encore des propositions tous publics Ă©talĂ©es dans la ville.

” Sur les berges endormies et sous exploitĂ©es culturellement pourraient ĂŞtre organisĂ©es des promenades artistiques associant les artistes locaux – et nous en avons – tels que le sculpteurs, peintres, photographes, musiciens, grafeurs, etc… suggĂ©rait Ă©galement l’Ă©lue montoise qui proposait Ă©galement de dĂ©placer certaines Ĺ“uvres emblĂ©matiques souffrant selon elle d’un manque d’exposition : l’idĂ©e serait aussi de  ”  crĂ©er du sens ” , comme la statue Ă©questre au kiosque du parc Jean Rameau ou de la statue de Condorcet place Pancaut que le groupe d’opposition souhaiterait voir transfĂ©rĂ©s  vers respectivement le nouveau musĂ©e ou devant un Ă©tablissement scolaire.” Le maire Charles Dayot s’est quant Ă  lui fĂ©liciter de ” trouver des forces de propositions “, tous se rejoignant Ă©galement sur l’idĂ©e de faire Ă©voluer Mont de Marsan Sculpture de triennale en biennale

Mont de Marsan ” Capitale de la sculpture ” en 2024.

C’est l’objectif affichĂ© pour un projet ambitieux qui affiche un coĂ»t. ” En comparaison, le projet de restauration du musĂ©e Bonat-Helleu est de 20 millions. Ce que l’on prĂ©voit c’est que la Ville participe Ă  hauteur de 6 millions. On travaille sur un plan de financement qui impliquera le DĂ©partement, la RĂ©gion et l’État. ” dĂ©taille Philippe de Marnix.

Quid du calendrier ? ” Le concours d’architecte devrait ĂŞtre lancĂ© dans les prochaines semaines, l’objectif Ă©tant de finaliser avant la fin de l’annĂ©e pour un dĂ©but des travaux fin 2022 , une livraison fin  2023 et une ouverture en 2024.

 

“”

 


Radio MDM Live

En ce moment

Titre

Artiste