✊ GRÉVE NATIONALE DES AESH : ” Nos revendications ne sont pas confinées.”

Écrit par sur 8 avril 2021

Ils et elles étaient une cinquantaine ce matin rassemblés devant la Préfecture des Landes, à avoir répondu à l’appel des syndicats CGT, FO et FSU, venus réclamer la reconnaissance de leur statut ainsi qu’ “un vrai salaire avec un temps complet rémunéré à 100% du SMIC.”

” Avec 750 euros par mois ( NDLR pour 24h par semaine) , je suis obligée d’avoir un second travail. J’ai la chance d’avoir un mari qui travaille mais beaucoup d’ AESH sont seuls ” faisait remarquer Nadine Saint-Aubin Fréard, accompagnante d’élèves en situation de handicap depuis 2006 à l’école de l’Argenté à Mont de Marsan.

Les AESH appellent en outre à ” l’arrêt immédiat des PIALS ” (NDLR: les Pôles inclusifs d’accompagnements localisés ) instaurés en 2019, qui toujours selon eux dégradent leurs conditions de travail auprès des enfants. ” Au lieu d’un élève, ce sont désormais de 2, 3 , 4 voire + dont ils doivent s’occuper et autant de handicaps à gérer, avec une formation largement insuffisante. “déplorait Marc Guyon pour Force Ouvrière, avant de se rendre avec le cortège devant les locaux abritant la DSDEN .

Les représentants syndicaux , reçus quelques minutes plus tôt par la directrice de cabinet de la Préfète des Landes ont pu présenté leur revendications au Directeur Académique.  Le pique nique initialement prévu aux abords du bâtiment aura finalement été annulé sur décision préfectorale.

 


Radio MDM Live

En ce moment

Titre

Artiste